Nos mesures de sécurité COVID

Centre Culturel de Bastogne


Communiqué suite au dernier CNS – 23 aout 2021

>   Nous comptons plus que jamais sur votre solidarité. 

>   Nous suivrons, quoi qu’il arrive, scrupuleusement le protocole sanitaire en vigueur.


 

Mesures sanitaires détaillées 

Nous vous demandons de favoriser l’achat de billets en ligne et par téléphone. Privilégiez l’inscription aux ateliers et stages par téléphone également.

(Réservation indispensable pour toutes les activités même gratuites).

 

S’émerveiller en toute sécurité

Lors de chaque évènement, l’équipe du Centre culturel fera le nécessaire pour vous accueillir en toute sécurité selon les protocoles mis en place.

  • Respectez les règles d’hygiène
  • Suivez les règles sur les rassemblements
  • Pensez aux personnes vulnérables

Depuis le 1er septembre,

  • La distanciation sociale n’est plus requise, elle est tout fois recommandée
  • L’utilisation d’un appareil de mesure de la qualité de l’aire est obligatoire dans chaque lieu culturel
  • L’utilisation de masque n’est plus obligatoire dans le secteur culturel pour des évènements de petite ampleur

Au Centre culturel :

Les activités de moins de 200 personnes peuvent se dérouler sans restrictions.

Les activités de plus de 200 personnes et notamment les différents spectacles qui ont lieu à l’espace 23, vous devrez vous munir de votre Covid Safe Ticket.

 

Pour pouvoir profiter des évènements de plus de 200 personnes, sans masque et sans distanciation, vous devrez donc :

– Avoir une prévente ou acheter sur place votre billet d’entrée

– Montrer une pièce d’identité

– Etre en possession d’un QRcode sur l’application CovidSafeBE OU reçu et imprimé via https://www.masante.belgique.be suite à :

– une vaccination complète contre le covid-19 de plus de 2 semaines (4 semaines si vaccin unique Johnson&Johnson)

– ou un test PCR négatif de moins de 48h avant votre entrée

– ou un certificat de rétablissement au covid-19 datant de 10 à 180 jours après un test PCR positif

– ou un test Antigénique négatif de moins de 24h réalisé en pharmacie par un Pharmacien ( il faut minimum 2h pour que le QRcode soit disponible sur votre application CovidSafeBE, nous vous invitons à vous rendre dès l’ouverture de la pharmacie pour effectuer le test et à téléphoner avant pour demander si elle est habilitée à effectuer ce test et à encoder le résultat)

Pour les non résidents de Belgique : un certificat de vaccination/rétablissement/test PCR sars-cov-2 négatif de moins de 48h ou un test antigénique sars-cov-2 négatif de moins de 24h effectué par un laboratoire d’analyses médicales ou tout autre organisme autorisé à cet effet.

 

Préparez vos tickets avant d’entrer en salle

Gardez en main vos tickets (sur smartphone ou sur papier) afin qu’ils soient scannés selon les instructions indiquées.

Protocoles

Les protocoles en vigueur seront tous scrupuleusement suivis. Ils sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation. Les changements éventuels seront communiqués sur notre site.

Désinfection des mains

Vous pourrez vous désinfecter les mains à l’aide de distributeurs de gel hydroalcoolique disponible à l’entrée de chaque lieu.

Sanitaires-désinfection des surfaces

Les toilettes, ainsi que les surfaces sensibles telles que les tables, poignées de porte et le gradin seront régulièrement nettoyées et désinfectées par notre équipe, notamment avant chaque représentation/activité.

Si vous êtes malade

Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous avez de la fièvre le jour du spectacle/de l’activité, nous vous prions de rester chez vous, pour vous protéger vous, mais aussi les autres spectateurs et notre équipe.

Accueil

Ouverture des lieux 30 minutes avant le début des représentations pour éviter les files d’attente. Distanciation dans les files d’attente éventuelles.


Avez-vous d’autres questions ? N’hésitez pas à nous contacter via info@centreculturlebastogne.be

Point contact Corona : Angélique Poncelet – direction@centreculturelbastogne.be – 061/621 721


Le Code des usagers

 

A. Dans un souci de respect et de confort des usagers, l’acteur culturel s’engage à :
1. Afficher le présent Code en évidence, à l’entrée et à la sortie de tous les lieux où il accueille les usagers et sur son site Internet ;
2. Fournir aux usagers – avant le déroulement de l’activité culturelle envisagée et si l’accès est payant, avant le paiement du billet d’accès – une information la plus complète qui ne comporte pas d’indications ou de représentations susceptibles de les induire en erreur, notamment sur la nature, l’éventuel prix d’accès, la durée et la date de l’activité ;
3. Informer les usagers dans les plus brefs délais, en cas de modification substantielle ou d’annulation de l’activité culturelle concernée (qu’elle soit occasionnelle ou permanente). Prévoir au moins des modalités de remboursement des usagers dans ces deux hypothèses, si l’accès à l’activité culturelle concernée est payant. Sauf cas exceptionnel de force majeur ;
4. Indiquer à l’entrée de tous les lieux où il accueille les usagers, sur son site Internet et sur les supports publicitaires écrits, le nombre initial de places disponibles pour l’activité culturelle concernée ;
5. Indiquer tous ses tarifs (billets d’accès, vestiaire etc.) à l’entrée de tous les lieux où il accueille les usagers, sur son site Internet et, tant que faire se peut, sur les supports publicitaires écrits. De la même manière, indiquer les réductions occasionnelles – en précisant si elles sont cumulables entre elles ou avec des tarifs réduits permanents – les gratuités éventuelles et les conditions pour en bénéficier ;
6. Afficher les conditions générales relatives à l’accès de l’activité culturelle envisagée, au moins à l’entrée de tous les lieux où il accueille les usagers ;
7. Proposer spontanément aux usagers le meilleur tarif qui leur est applicable ;
8. Proposer des prix et des réductions identiques quels que soient les supports d’information et les moyens de réservation utilisés ;
9. Ne pas pratiquer la surréservation ;
10. Ne pas recourir à un système payant (tel que les numéros surtaxés) pour informer les usagers ;
11. Diffuser une information ciblée qui favorise l’accès et la participation la plus large de tous les usagers en ce compris les usagers « faibles » (personnes à mobilité réduite, « minimexés », chômeurs, personnes malvoyantes, malentendantes etc.) ;
12. Assurer, tant que faire se peut, un accueil minimum adapté aux personnes à mobilité réduite, aux femmes enceintes, aux personnes malvoyantes, aveugles, malentendantes ou sourdes (traduction en langue des signes, sous-titrages, boucle d’induction – augmentation du volume des appareils pour malentendants – etc.). Leur réserver des places faciles d’accès, les informer des services adaptés qui peuvent leur être proposés et des consignes de sécurité qui leur sont spécifiques ;
13. Donner copie du présent Code à l’usager qui en fait la demande ;
14. Indiquer de manière visible ses coordonnées complètes, en ce compris son adresse de courriel, à l’entrée et à la sortie de tous les lieux où il accueille les usagers et sur tous les supports d’information utilisés, pour permettre à l’usager de lui adresser une éventuelle plainte écrite circonstanciée ;
15. Répondre de manière circonstanciée aux plaintes écrites des usagers qui lui sont adressées, dans les 30 jours de leur envoi ;

B. Si l’acteur culturel et l’usager ne parviennent pas à une solution amiable à la suite de la plainte écrite circonstanciée visée plus haut :
16. L’usager culturel peut adresser COPIE de cette plainte au Bureau de Conciliation près la Direction générale de la Culture du Ministère de la Communauté française dont les bureaux sont établis à l’Espace 27 septembre, boulevard Léopold II, 44 à 1080 Bruxelles. Le Bureau de Conciliation est saisi à dater de la réception de la copie de la plainte. Dès cette saisine, la Direction générale de la Culture transmet une copie de la plainte au Service du Médiateur de la Communauté française, à titre informatif ;
17. Le Bureau de Conciliation informe par écrit le plaignant et l’acteur culturel concerné de sa saisine dans les 15 jours qui suivent celle-ci. Il joint à cette information copie de son Règlement et renseigne les intéressés du suivi de la procédure ;
18. La Direction générale de la Culture tient le Service du Médiateur de la Communauté française informé du suivi des plaintes examinées par le Bureau de Conciliation ;

C. Le Service du Médiateur de la Communauté française veillera, en collaboration avec le Ministère de la Communauté française, à l’évaluation du bon respect du présent Code, à l’identification des problématiques récurrentes et à la rédaction d’un rapport annuel au Gouvernement.

D. S’ils n’en respectent pas les principes, les acteurs culturels subsidiés par la Communauté française qui s’engagent à respecter le présent Code pourront être sanctionnés par la Communauté française ;

Les sanctions appliquées par la Communauté française seront proportionnelles à la gravité et la récurrence des manquements au Code (exemple de sanction : suspension temporaire d’une partie de la subvention accordée, suspension temporaire de la totalité de la subvention accordée, diminution de la subvention accordée, résiliation de la convention ou du contrat programme et cetera). ;

La Communauté française ne sanctionnera les acteurs culturels défaillants qu’après un avertissement et un rappel à l’ordre.